alt="extraction d’huile de CBG à spectre complet"

Guide complet sur l’extraction d’huile de CBG à spectre complet

Indice

Comment extraire l’huile de CBG (cannabigérol) à spectre complet

Le CBG est en passe de devenir la nouvelle molécule « cannabinoïde » sur le marché. L’extraction de l’huile de CBG pourrait être une excellente prochaine étape si vous êtes dans le secteur du cannabis ou du chanvre et que vous commencez à penser au-delà du CBD. Mais avant d’investir dans l’exploitation minière de CBG, vous devez savoir certaines choses cruciales sur ce cannabinoïde unique. Il existe des facteurs critiques qui affecteront non seulement la qualité du produit final de votre processus d’extraction de CBG, mais également votre modèle commercial.

Le facteur le plus important pour garantir la qualité de l’huile de CBG est la variété de la plante avec laquelle vous commencez. Idéalement, vous devriez commencer avec une variété à haute teneur en CBG pour vous assurer que votre processus d’extraction est commercialement viable. D’autres facteurs qui affecteront directement votre taux de réussite incluent le moment de votre récolte, la méthode d’extraction que vous utilisez et l’adaptation aux opportunités offertes par le marché.

Tout d’abord, qu’est-ce que le CBG (Cannabigerol)?

Vous avez peut-être entendu parler du CBG appelé « La mère de tous les cannabinoïdes ».

Le CBG est la forme non acide de l’acide cannabigérolique (CBGA), le composé fondamental ou précurseur à partir duquel tous les autres cannabinoïdes (THC, CBD, etc.) sont développés.

Le CBGA est le premier cannabinoïde à se former dans les trichomes d’une plante de chanvre ou de cannabis. Certaines enzymes, déterminées par la constitution génétique de la plante, décomposent le CBGA en trois cannabinoïdes « principaux » les plus connus à mesure que la plante mûrit :

  • Acide cannabidiolique (CBDA),
  • Acide tétrahydrocannabinolique (THCA)
  • Acide cannabicromène (CBCA)
  • Et aussi de très petites quantités de CBG parmi une gamme de plus de 120 autres cannabinoïdes « mineurs » tels que le CBNA, etc.

Une fois la plante récoltée, ces cannabinoïdes sont transformés en les formes les plus connues de CBD, THC et CBC qui sont utilisées dans de nombreux produits finaux. Parfois, une petite quantité de CBG et d’autres cannabinoïdes mineurs sont combinés pour créer des produits « à spectre complet ». Des « isolats » sont créés lorsqu’un cannabinoïde important comme le CBD est complètement isolé des autres cannabinoïdes présents dans la biomasse de chanvre.

L’extraction du CBG commence efficacement alors que la plante est encore en croissance. Étant donné que le CBGA est le premier cannabinoïde à apparaître dans les jeunes plants de chanvre ou de cannabis, il existe une très petite fenêtre d’opportunité pour récolter les plants et assurer un rendement financièrement durable.

Le CBG est le plus répandu chez les jeunes plants vers 6 semaines dans le cycle de floraison de 8 semaines. À ce stade, les niveaux de CBG sont à leur plus haut niveau car il n’a pas encore été converti en d’autres cannabinoïdes. C’est le moment optimal pour récolter et travailler la plante. En récoltant avant que d’autres cannabinoïdes ne se développent, vous saisissez le moment idéal pour capitaliser sur la plus forte concentration de CBGA.

Le CBG est appelé un « cannabinoïde mineur » car il est présent dans moins de 1% en poids de la plupart des variétés de cannabis récoltées. Même si vous récoltez au plus fort de la production de CBGA, les niveaux de CBG seront assez bas. À mesure qu’une plante mûrit, elle produit plus de cannabinoïdes. Récolter une plante tôt pour capitaliser sur la production de CBG signifie qu’il y a un pourcentage global de cannabinoïdes en poids inférieur à celui d’une plante mature. Cela signifie que vous aurez besoin de plus de matière végétale, également appelée biomasse, pour extraire une quantité viable de CBG que, par exemple, pour produire du CBD ou du THC.

Au final, cette rareté du composé fait du CBG un produit « haut de gamme » et coûteux à fabriquer. Mais sa popularité croissante sur le marché fait du CBG un cannabinoïde à explorer et à ajouter à votre portefeuille de produits finaux.

Le problème de la pénurie de CBG a été un défi pour les agriculteurs. Comme vous le savez, les producteurs de cannabis et de chanvre sont des gens qui aiment les défis. Les sélectionneurs ont commencé à expérimenter des croisements et des manipulations génétiques pour créer des souches qui produisent des quantités plus élevées de CBG dans les plantes matures. Cela signifie que l’extraction de CBG devient rapidement plus efficace à extraire, ce qui se traduit par un produit final plus rentable pour les consommateurs.

Est-il légal de extraire le CBG et CBD ?

L’huile de CBG à spectre complet est légale si elle est dérivée de variétés de chanvre sativa L., et non de cannabis. Les variétés de chanvre industriel sont définies par la loi comme une plante de cannabis contenant moins de 0,2% de THC.

À partir du moment où le cannabigérol est extrait du chanvre, le composé est considéré comme légal. Le CBG n’est pas pris en compte par la Convention des Nations-unies sur les substances psychotropes, ni par le Controlled Substances Act.

CBG vs CBD : quelles sont les différences ?

Si le CBG est la « Mère de tous les cannabinoïdes », les « enfants » sont le CBD, le THC et tous les autres cannabinoïdes mineurs. Comme toutes les relations familiales, les parents et les enfants se comportent de manière unique. Le CBG fonctionne différemment du CBD et peut, en fait, être plus puissant dans ses effets sur le corps.

Il existe des différences fondamentales notables entre le CBD et le CBG. Les deux composés ont des affinités plutôt faibles pour les récepteurs cannabinoïdes de notre système, agissant comme catalyseurs de manière indirecte. Leurs différences se résument au fait que chacun agit sur un ensemble différent de cibles en dehors du système endocannabinoïde.

Il a été démontré que le CBG augmente l’anandamide, un cannabinoïde endogène qui aide à réguler le système immunitaire, le sommeil, l’appétit et l’humeur.

Le CBG peut également atténuer certains effets négatifs du THC tels que la paranoïa ou l’anxiété due à des différences génétiques ou à une consommation excessive chez les personnes sensibles au THC (environ 25% de la population).

La recherche sur le CBG, comme la plupart des choses à faire avec le cannabis, est encore très jeune, mais les premiers signes sont prometteurs. Le CBG a été associé à une pléthore d’utilisations thérapeutiques.

En plus de ses avantages thérapeutiques, le CBG a le potentiel de devenir le nouveau cannabinoïde du point de vue de la demande des consommateurs. Cela a beaucoup à voir avec la raison pour laquelle le CBD est si populaire dans une myriade de produits de bien-être, de marques de soins de la peau, de produits pour animaux de compagnie et même de bombes de bain – il offre une multitude d’avantages sans être enivrant.

Alors que les amateurs de cannabis récréatif à haute teneur en THC à l’ancienne peuvent se moquer des produits non enivrants, c’est exactement ce que recherche le consommateur grand public. La plupart des consommateurs veulent soulager leurs problèmes de santé ou augmenter leur bien-être, mais sans se sentir planés.

Quels sont les bienfaits du CBG sur la santé ?

Les premières études indiquent que le CBG peut être un traitement bénéfique pour une variété de conditions physiques. Bien que ces premières études soient certainement prometteuses, la science dans ce domaine est encore très récente et doit être considérée avec prudence.

Tout comme le CBD et d’autres cannabinoïdes majeurs et mineurs, le CBG aide à soutenir votre système endocannabinoïde, qui à son tour soutient un état d’équilibre sain dans notre corps. C’est pourquoi le CBG peut être utile pour tant de conditions différentes.

Dans les premières études, il a été démontré que le CBG agit comme:

  • Analgésique (soulagement de la douleur)
  • Antibactérien (inhibe la croissance des bactéries)
  • Anticonvulsivant (réduit les crises et les convulsions)
  • Anti-inflammatoire (réduit l’inflammation)
  • Anti-insomnie (aide au sommeil)
  • Anti-prolifératif (inhibe la croissance des cellules cancéreuses)
  • Antidépresseur (augmente l’humeur)
  • Stimulant de l’appétit (augmente l’appétit)
  • Stimulant osseux (favorise la croissance osseuse)
  • Stimulant des cellules cérébrales (favorise la croissance des neurones)

Le CBG peut aider dans toute une gamme de conditions

Son interaction avec le système endocannabinoïde signifie que le CBG peut aider dans toute une gamme de conditions:

  • Infections bactériennes résistantes aux médicaments (souches microbiennes résistantes à la méthicilline telles que le SARM) [étude 2018]
  • Dysfonctionnements de la vessie tels que la vessie hyperactive [étude 2015]
  • Cancer (ralentit la prolifération) [étude 2014]
  • La douleur chronique
  • Dépression et anxiété
  • Crises d’épilepsie
  • Glaucome (réduit la pression oculaire intraoculaire) [étude 2008]
  • Maladie de Huntington (effets neuroprotecteurs) [étude 2015]
  • Insomnie
  • Syndrome du côlon irritable (SCI) ou maladie de Crohn [étude 2013]
  • Ostéoporose
  • Manque d’appétit [étude 2016] et nausées
  • Psoriasis, eczéma et autres irritations cutanées

Comment consommer le CBG ?

Quelles sont les manières les plus populaires de prendre du CBG ?

Quels sont les meilleurs produits finaux sur lesquels les fabricants peuvent se concentrer ?

Si vous envisagez de fabriquer de l’huile de CBG, il convient de réfléchir à la forme qui sera la plus populaire auprès des consommateurs. D’après les premières études de marché sur les méthodes de consommation, il semble que le CBG suivra un chemin similaire à celui du CBD. Les consommateurs aiment les produits facilement consommables, alors pensez en termes d’huiles et de teintures pures (sublinguale ou sous la langue permet la meilleure absorption). Si vous souhaitez entrer sur le marché B2B, vous concentrer sur les cristaux de CBG isolés peut être un bon pari, car les entreprises axées sur les cosmétiques et le bien-être voudront peut-être l’ajouter pour créer de nouveaux produits cosmétiques et de bien-être.

Cultiver et produire du CBG

Le défi pour les producteurs : cultiver et produire du CBG coûte cher

Comme tous les produits à base de cannabis, la clé pour produire un produit final de haute qualité commence par la culture. C’est particulièrement vrai pour le CBG. Il y a deux facteurs critiques pour produire du CBG en quantité financièrement viable : le calendrier et les types de variété.

La fenêtre de temps de récolte est essentielle pour produire suffisamment de CBG pour créer un produit final de haute qualité, car le cannabigérol (CBG) se trouve le plus souvent dans les jeunes plants de cannabis. Si vous manquez cette fenêtre, le CBG commencera naturellement à se transformer en d’autres cannabinoïdes. Pour éviter de récolter accidentellement des plantes avec des niveaux élevés de THC ou de CBD, de nombreux cultivateurs récoltent leur cannabis pendant la phase de bourgeonnement pour extraire la quantité optimale de CBG.

Le deuxième facteur est le type de variété. Les producteurs de cannabis travaillent actuellement au développement de variétés à haute teneur en CBG car ils voient le potentiel de telles variétés à transformer l’industrie. Si votre plante a une teneur en CBG plus élevée pour commencer, votre production sera plus élevée avec une quantité plus faible de biomasse végétale. La relation entre les kilos de biomasse et la production est essentielle pour que votre processus d’extraction de CBG soit commercialement viable.

Comment extraire le CBG ?

En règle générale, l’huile de CBG est extraite à l’aide de méthodes d’extraction au CO2 SFE ou à l’éthanol, ou les deux si vous voulez vous assurer que vous avez tout extrait de la biomasse riche en CBG. Par exemple, vous pouvez utiliser du CO2 pour extraire les terpènes fragiles des plantes, puis utiliser de l’éthanol pour extraire tout le reste afin de créer une huile CBG à spectre complet de grande valeur.

Le processus d’extraction du CBG

Le processus d’extraction du CBG commence par extraire le cannabinoïde de la biomasse riche en CBG en utilisant votre solvant préféré (généralement du CO2 ou de l’éthanol) pour extraire les terpènes et les cannabinoïdes. La solution résultante peut passer par une ou plusieurs étapes de post-filtration et est ensuite évaporée en utilisant la chaleur et le vide pour éliminer les solvants résiduels.

Il en résulte un extrait de CBG brut raffiné. Le concentré brut est ensuite encore distillé pour créer un distillat de CBG purifié, en préparation pour être isolé des autres cannabinoïdes par chromatographie.

Le processus d’extraction du CBG mais aussi du CBD

Pour le processus d’extraction du CBG, mais aussi du CBD, on utilise généralement une méthode similaire à la suivante (pour nos besoins ici, un flux de processus d’extraction d’éthanol à température froide) :

  • Refroidissement : Pour refroidir le solvant à base d’éthanol, utilisez un refroidisseur direct jusqu’à un minimum de -40 °C pour réduire les étapes de post-extraction.
  • Extraction : Tremper et agiter la biomasse dans un solvant éthanolique réfrigéré pour extraire les composés d’acide cannabigérolique (CBGA) par centrifugation mécanique en boucle fermée.
  • Filtration particulaire : élimine les particules en suspension/adsorbants.
  • Évaporation des solvants : éliminez l’éthanol du pétrole brut végétal à l’aide d’un évaporateur à film goutte (FFE).
  • Décarboxylation : chauffer les molécules de CBGA brutes pour libérer le groupe de molécules carboxyliques telles que le CO2 et les convertir en CBG plus facilement biodisponible.
  • Séparez les molécules de CBG de la pulpe distillat brute en utilisant la distillation à court trajet. C’est la dernière étape du traitement d’un distillat de haute qualité. Il est nécessaire pour affiner les composés ciblés à partir d’extraits botaniques bruts et fournir un distillat clair à des taux élevés. C’est un must si vous voulez produire la plus haute qualité et pureté du distillat.
  • Chromatographie : pour l’analyse spectrale ou pour séparer le mélange dans ses formes isolées en fonction de l’affinité de chaque composant pour la phase stationnaire à l’échelle industrielle.

Équipements et systèmes d’extraction de CBG

De quels équipements et systèmes aurez-vous besoin pour extraire le CBG ?

Selon la méthode d’extraction choisie, nous recommandons ce qui suit :

Refroidissement direct : un refroidisseur direct. Une étape fondamentale de l’extraction à froid. Refroidir rapidement l’alcool de pré-extraction. Les systèmes d’extraction d’alcool permettent aux opérateurs d’identifier les composés d’huile botanique de différentes espèces végétales.

Évaporateur : Évaporateur à film tombant : recommandé pour la séparation botanique et la récupération de l’alcool éthylique à partir du colorant de la biomasse extraite. Le système maintient un taux d’évaporation élevé, ce qui augmente considérablement la productivité en éliminant le besoin de systèmes d’évaporation rotatifs plus grands.

Distillation à film roulé : pour l’étape finale du traitement d’un distillat de haute qualité, utile pour raffiner des composés ciblés à partir d’extraits botaniques bruts et fournir un distillat clair à grande vitesse.

Systèmes CO2 haute performance : extraire efficacement les cannabinoïdes sans dégradation thermique. Ces systèmes offrent un débit élevé avec une large gamme d’options de traitement pour les extractions supercritiques et sous-critiques.

Accessoires recommandés:

Filtration lenticulaire : La solution de filtre à l’éthanol filtre l’éthanol entre les extractions sur le CUP-15/30 pour permettre au DC-40 de maintenir la température du solvant afin que la même solution puisse être utilisée pour jusqu’à 3 sacs de biomasse.

Réacteur en verre 50-100L, multiple (élimination du solvant résiduel + décarboxylation)

Evaporateur rotatif: 50L, multiple (évaporation finale du solvant)

Chromatographie d’affinité à moyenne échelle pour l’isolement des cannabinoïdes.

alt="Extraction huile de CBG a spectre complet"

Nos produits ne sont pas destinés à diagnostiquer, traiter, guérir, ou prévenir toute maladie. Vous ne devez pas compter sur les informations sur ce site comme une alternative aux conseils médicaux de votre médecin ou autre professionnel de la santé, les informations sur ce site Web ne sont pas des conseils, et ne doivent pas être traités comme tels. Les produits Lamacoppa Leaf Sciences sont des produits cosmétiques dans la formulation desquels seuls des ingrédients cosmétiques conformes à la législation en vigueur sont utilisés. En ce qui concerne en particulier le CBD, il est précisé qu’il a été extrait uniquement à partir de parties non interdites de la plante de cannabis sativa L. Dans tous les cas, tous les produits Lamacoppa Leaf Sciences ne sont pas médicinaux et n’affectent pas de manière significative les processus biochimiques humains.

0
    Mon Panier
    Votre panier est videRetour à la boutique

      Congratulations!
      You have Free shipping discount now!